Index du forum » Forums Publics Divers » Cheul Ch'ti forum

 


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
 Sujet du message: Gaf' aux avalanches !
MessagePosté: Mer 13 Mar 2013, 02:36
  

Avatar de l’utilisateur
Président du Club IDéaleDS Hauts de France

Inscription: Ven 8 Déc 2006, 10:56
Messages: 1078
Localisation: Courcelles le Comte (62121)
membre: n° 04-0030
du Club: IDéale DS Hauts de France
Bonjour,

Assez surréaliste : Izel a été isolé toute la journée du 12 mars par la neige et surtout les congères qui ont atteint 2 m de haut. Toutes les routes d'accès au village étaient coupées.

On a même vu des skieurs !

La preuve :
Image

:wink: Michel

_________________
Image
J'ai aimé l'ID, d'abord...maintenant je conserve les DS... et j'en suis fou, mais complètement... !, c'est grave"!

"Fonero Image FON_GMLID"


          Haut  
 
 Sujet du message: Re: Gaf' aux avalanches !
MessagePosté: Mer 13 Mar 2013, 14:44
  

Avatar de l’utilisateur
Secrétaire du Club IDéaleDS Hauts de France

Inscription: Dim 6 Mai 2007, 15:23
Messages: 733
Localisation: Hem (59510)
membre: n° 04-0059
du Club: IDéale DS Hauts de France
Salut tertous,


Mi aussi à'mbaraque, j'to l'foutoire.


Fichier(s) joint(s):
NEIGE 007.JPG
NEIGE 007.JPG [ 99.11 | Vu 6877 fois ]


Fichier(s) joint(s):
NEIGE 008.JPG
NEIGE 008.JPG [ 115.22 | Vu 6886 fois ]


Fichier(s) joint(s):
NEIGE 010.JPG
NEIGE 010.JPG [ 115.69 | Vu 6891 fois ]


Fichier(s) joint(s):
NEIGE 012.JPG
NEIGE 012.JPG [ 118.82 | Vu 6888 fois ]


          Haut  
 
 Sujet du message: Re: Gaf' aux avalanches !
MessagePosté: Dim 16 Fév 2014, 13:07
  

Avatar de l’utilisateur
Membre du Club IDéaleDS Hauts de France

Inscription: Mer 20 Juin 2007, 21:22
Messages: 480
Localisation: Nedon (62550)/Aubervilliers
membre: n° 04-0181
du Club: IDéale DS Hauts de France
Vous voulez une histoire hivernale croustillante ? lisez plutot cette galere :
Bien mal m'en pris de repartir sur Paname ce lundi 11 mars 2013 au soir . Pourtant le reseau campagnard etait bien deneigé ( enfin chez moi et TOUTES les departementales adjacentes )
meme si ma voiture , n'ayant pas roulé cette journée ressemblait a une belle creme glacée en fin d'apres midi :
Image

cela ne m'effrayait pas plus que ça . de plus la meteo ne prevoyait que de la neige ds le 62 ( enfin d'apres ce que j'avais entendu ...) Et puis je suis pas du genre à me faire porter pâle pour ça ..

Donc en route vers 20H ( comme d'hab ) pour la capitale en famille .Chargé de victuailles de province ( paris c'est degueux et cher ) autant faire plaisir aux locaux (steu)
Et la je me dis : "je vais pas prendre l'A26 /A1 , les routes sont bien deneigées "....pourtant situé a 10mn de chez moi . Bonne initiative le recul etant la
Et on part ... le 62 se traverse comme du petit lait ( en ayant verrouillé le vse du tourer quand meme)
Et vient la Somme , la les choses commence a sentir le roussi ( le congelé , en 2 mots ) sur Doullens , il neige et vente toujours , la température ext est de moins 2 , rien d'effrayant . Sauf que la cote de sortie de ville est longue , bien pentue . Le e Tourer se comporte bien , tient le pavé mais peine un peu au final sur la crete de fin ( je met ça sur mon manque d'élan en sortie de centre ville et aussi sur le dos des radars cachés et sournois qui pullulent sur cette portion de route )
Bref , ça passe mais une légère appréhension me gagne ...:" bizarre , devais pas avoir de neige dans ce pays de dégénèrés consanguins " ...
je préfère ne pas en parler pour ne pas effrayer Madame ( et les mouflets dorment derrière , confortablement installés ...
La couche de neige sur la route s'épaissit mais reste convenable pour ma hauteur de caisse de bus de course . je continue en me disant " trop tard pour faire demi tour , suis lancé ... et l'A16 n'est plus tres loin , dessus on sera sauvé " Il est quand même 21H40 quand je prononce cette pensée . C'est vrai qu'il reste un peu plus de 20 bornes avant de l'enquiller .
Il ne me reste que la cote de Beauval a franchir et c'est bon ..Le tourer la mange en 4 , decontracté , sans gemir . mes 4 boudins neufs sont aussi collant que la poudreuse ...

Le vent redouble de violence lorsque ,sur les hauteurs de Talmas les congeres font leur belles apparition au sol,geographiquement la N25 traverse la plaine du pô , la route a disparu devant nous , laissant qu'une trace , unique vers Talma ( Louise a disparue) .
C'est le blizzard ! bordel on est ou ?? je ne reconnais plus rien . je vois des feux au loin devant moi . je fonce ( 3 eme , petite , 30 kms ) en priant pour que personne n'arrive en face .
2 kms plus loin un poids lourd stoppe ma lente progression .Des voitures en difficultés arrivant en sens inverse me clouent et m'obligent a me garer derriere lui .
je sort du Tourer et me prends une bonne paire de gifles dans la gueule . la neige me sable le visage comme mon karcher mes chassis de deuch ..Putain bordel quelle idée ... qu'est ce que je fous la ??

J'aide 3 vehicules a se depatouiller . 3 autres conducteurs a la rescousse poussent une 206 enterreée , c'est le mot , dans la neige; a rejoindre la piste ! il faut faire vite , les congeres grimpent a vue d'oeil .
Vite et bien ! voila c'est fait , je suis trempé mais je ne sens encore rien , la neige n'ayant pas encore penétré mes grolles ...
Il nous faut 40 mn pour rejoindre Talmas . 40 mn a s'entraider , automobilistes perdus , inconscients , effrayés ...
Talmas enfin , arrivée difficile ,sortie idem on se croit sauver ... helas non

je stoppe au carrefour de Villers Bocage pour mon plein .y'a de la lumière , des humains bref la vie .. Le décor alentour me fait etrangement penser à l'hotel de "The Shinning " Manque plus qu'une enseigne couinant sur ses chaines rouillées .. Je r'avale ma salive.
Prémonitoirement , la station refuse de me laisser repartir , une belle congère invisible ( nuit tombée et grosse buée sur PB , rappeler vous mes grolles : elles ont inbibé le tapis de sol) au redemarrage me scotche en sortie de parking .... grrrr . Planté comme un con , je demande de l'aide a 2 autochtones ( La delivrance Aarrrg! ) du restau local du carrouf . Sympa et surpris rien que par ma presence , ils me sortent de ce mauvais pas ..c'est reparti ..vite on se sauve tandis que le Carrefour ricane de notre inconscience
Plus que 16 bornes avant l'autobahn French cancan.
Il n'arrette pas de neiger , les pistes ont du mal a se redammer car peu de vehicules circulent encore . Il est 22h 40 environ .
Le Tourer ressemble a un gros glaçon , de la glace s'est formée sur toute la carrosserie , de gros stalactites pendent a ses retros devenus inreglables , figés pour l'éternité .

Je reprends la route , les enfants dorment , ignorants tout du scenario catastrophique pour adulte des bronzés font du Tourer ...
les routes sont devenues desertes , je brave les elements sans boussole ni gps . Christelle me lance un regard interrogatif ; je la rassure encore du mieux que je peu et lui lache :
" si pas d'autoroute , on ne peut plus faire demi tour ..."


Les 2 kms de sortie de Villers passent tres vite , trop beau ... youpi !! : Si c'est comme ça le plus dur est fait !
Et je ne peux m'empecher de visualiser les 12 derniers bornes de la N25 : une 3 voie se terminant en belle ligne droite vers la liberté , juste avant Poulainville . Il n'a plus qu'un leger denivelé avant une faible courbe a droite et nous toucherons le Graal .
ce dernier virage est balisé par un petit bosquet , mais la , dans le noir , je visualise 4 petits catadioptres rouges , le cul d'un camion prisonnier du linceul blanc . Aie ! :?
A l'approche , celui ci est sagement garé sur le bas coté , en attente . Je passe a ses cotés ... un autre PL est lui aussi en attente , planté maintenant dans le Blizzard , la neige le recouvrant jusqu'a mis boudins .
je continue , il ne reste qu'une trace dans la neige , impossible de se ranger sur le bas coté sans se planter dans la poudreuse jusqu'au radiateur . Et la devant moi des phares !!! meeeeerde .. je stoppe et attends .
En face , l'automobiliste en fait autant , si bien qu'au bout de 5 mn , je descends pour me prendre une nouvelle gifle et réhumidifier mes orteils . La neige m'arrive aux genoux ( difficile de suivre la trace des pneux par des bourrasques de 80 km/H .
J'arrive a sa hauteur , il ouvre sa vitre , et avant même une parole , il me dit : "
C'est fini , impossible de passer , tous les camions sont en travers , c'est le chaos complet la bas ... "
Instinctivement , je regarde derrière lui et comprends ..
la N25 est invisible ; la neige recouvre toute la plaine qui constitue les derniers kms me séparant d'Amiens.
le blizzard et la nuit laissent filtrer de tant a autre les gyrophares bleus et orange des véhicules d'intervention . ils paraissent si proche ...
A mes pieds , un bon 50 cms de poudreuse bien collante , sur le bas coté droit: des congères d'un mètre de haut . Et je suis sur le haut de la plaine . d'habitude la nuit on voit les lueurs de Poulainville et d'Amiens

Résigné mais encore persuadé qu'il existe forcement un passage ( il en vient bien lui ) je fais marche arriere , me range temps bien que mal entre les 2 camions echoués et laissent passer 3 ou 4 véhicules avant de reprendre ma course contre la montre de dingue ..
Je fais 2 bornes . Ce seront les derniers . J'arrive tant bien que mal a hauteur d'une 206 :
Image
L'agent de la DRIR vient me voir , me dit de me ranger la et qu'ils vont venir avec une lame faire une trace . Nous attendrons Gillette toute la nuit . je me retourne sur Christelle et lui dit :
"On va voir le jour se lever Cherie... "
Guerric et Auxence pioncent , le moteur tournera docilement jusque 9H du mat .Il est 23H 10.
Image
2H du mat , aucune accalmie mais un tracteur revient vers nous . Allons nous etre liberé ???
Image


suite :Ou j'en etais moi ???
Haaa oui :" Allons nous etre liberés ????

Le tracteur revient vers nous . Les yeux de ma cherie s'illumine d'espoir . Son conducteur vient vers ma porte , j'entrouvre d'un milimetre mon carreau . je l'entends me dire :"on vous ouvre la route , patientez que je degage devant vous .."
Nous le regardons disparaitre dans son dinosaure motorisé .

Effectivement , il établie une brèche dans cette ile flottante gargantuesque .
La route reprends ... dans l'euphorie j'en oublie que la nationale est en légère pente .
Et a peu pres 2 bornes plus loin a la louche nous rattrapons un amas de camion disséminé a la va comme je te pousse . A droite , a gauche , de travers , jusqu'au barrage final . Stop ! bien qu'éloigné de la 206 qui me précède et ayant anticipé ( faible allure , 300 mètres de distance de secu devant ) mon K24 refuse de s'arrêter ( merci l'abs) et je finis ma course dans le PC de la pigeo ... re projettée une dizaine de mètre plus loin ( ouff pas d'effet en cascade , sa voiture étant plus legere ) .

Je redescends donc dans ce blizzard ( c'est ici que je me rends compte que mes pieds sont trempés) Il fait froid , je courbe l'échine et referme vite ma portière , le givre et la glace font fremir les enfants ds leur sommeil ..
Un grand black descend de la 206 , je m'excuse platement et nous contemplons nos PC respectifs : aucun degat .
Il me reponds : "pas de probleme , je comprends , basta ..." Il est aussi crevé que moi ..alors ... on oublie

Devant nous , 2 tractosaures tirent peniblement un camion et sa semi remorque du bas coté .
Nouvelle attente ...dans la voiture où mes chaussettes collantes de flotte me donne une furieuse envie de pisser : "Bordel , faut que je redescende Grrrr !!! Je me soulage avec le vent . 2cmcube de neige ont fondu , c'est deja ça ..."

Une fois ce convoi remis sur rail . Notre tractosauveur leve sa lame et se range 200 metres devant nous pour ne plus y bouger de la nuit . Son gyrophare bleue balayera notre leger sommeil jusqu'au matin .

3h : Auxence se reveille en se demandant surement pourquoi il est encore ligoté au siege auto . Reclame un calin en hurlant . Guerric pionce comme pas possible
Il se rendormira sur moi ,entre mon ventre et le volant refusant sa maman a mon grand etonnement :shock: ( il est plus môman que pôpa ) celle ci lui communiquant surement son trop plein d'anxiété .

Une fois son sommeil profond revenu , nous le reposons délicatement dans son siège avec bien des difficultés (a genoux sur les sieges avant les bras tendus au dessus de la console centrale : bonjour ! ).

3H30 l'agent de la DRIR et un pompier reviennent me voir ( et c'est seulement maintenant qu'ils s'apercoivent de la presence des enfants ) .J'insiste la dessus car a aucun moment un recencement des personnes bloqués n'a été fait )
Tout de suite le pompier me dit :-" On a va venir vous chercher vous et vos enfants avec le camion passe partout .

La dessus je lui reponds :-" vous plaisantez ??? mes enfants dorment , il est hors de question que je les sorte dans un blizzard pareil ( le vent siffle dans l'entrouverture de mon carreau , la neige tourbillonne dans l'habitacle ) Ils sont au chaud et ne se rendent compte de rien .Pour aller ou d'abord ?? il est bientot 4 h . On a tout ce qu'il faut a manger , des couvertures , et de quoi les changer ( couches et fringues )

Il me reponds : "Remettez votre moteur en marche, vous allez etre frigorifié"

Du tac au tac : " Mais il tourne deja depuis hier soir .... :mrgreen: "

Ils s'éloignent de nouveau dans la nuit glacial ... Nous nous rendormons comme nous pouvons .

6H30 : les enfants se réveillent , leur billes bien écarquillées , nous les prenons sur nos genoux . préalablement , je suis sorti chercher leur petit dej : brioche de campagne et lait . Pour nous cela sera du pain et de l''eau : regime de bagnard pour parent indignes :ab
Ils déjeunent confortablement installés sur papa maman , contemplant avec émerveillement la totalité des boutons de commande du TdB " Ouaaa !! genial les lumieres , on peut toucher aussi . coool !
Auxence change de station et monte le son
Guerric klaxonne
Ils se portent comme un charme et n'ont rien vu . Pas encore

Le jour se leve enfin sur le Groeland . le vent est toujours aussi fort . Nous comtemplons l'etendu du desastre :
Image
La Nationale n'existe plus . J'essaye de visualiser ou je me trouve exactement .... impossible . Le blanc a tout recouvert . je suis un peu avant le croisement de Bertangles , d'apres la forme de la cuvette de la vallée .
Nous jouons avec les enfants dans la voiture jusque 8H , heure où nous les remettons au siege car devant nous cela s'active . 3 tracteurs degagent la neige des voitures prisonnieres et les remettent sur piste les une apres les autres tandis q'un autre trace une voie . Enfin nous allons sortir !!
Vient mon tour ,il est 8H15 environ lorsque j'engage la première , puis la seconde et oooooh la troisieme , cela faisait longtemps ...
Nous arrivons enfin a Poulainville , enfin , l'entrée (100 mètres avant la casse , pour ceux qui connaisse ) car la , tout s'est arrêté de nouveau . Attente interminable .. Une demi heure . les enfants se rendorment , c'est déjà ça ...
Je ressors une dernière fois de la voiture et vais voir , 300 mètres plus haut , une grosse saleuse en attente .
Devant mon air interrogatif , son conducteur me rassure en me disant : On attends le feux vert des autorités pour y aller , faut que la route soit parfaitement dégagée dans le patelin .."
Je repars à la voiture , résigné , transi ,en marche arrière contre le vent , protégé par la capuche de ma parka . "Cela ne finira donc jamais me dis je .. "

8H35: La saleuse niveleuse se met en marche . Nous la suivons en traversant au pas un champs de ruine . fourgonnette ,voiture , camion abandonné sur les bas coté ( certain sont au milieu des champs !) recouvert par la neige . Decor fantastique pour cette entrée en civilisation
Image
Il est 9 h lorsque nous franchissons le dernier rond point du village , non pas pour se rendre a Amiens , mais pour aller se restaurer a l'hotel restau du village .
La dernière portion de kilomètre reliant La grande Ville étant encore miné d'épaves abandonnées . L'autoroute étant toujours inaccessible .
9H15 ,je coupe le contact après m'être garé derriere l'église ... enfin ... Les enfants dorment .

L'acceuil est chaleureux . Le responsable nous invite a nous assoir au chaud , pres des radiateurs . effarés par la presence des enfants et de leur nuit passés dans ces conditions extremes ( enfants qui qui petent le feux soit dit en passant ...)

Nous voici donc au chaud dans un hôtel restaurant de village , l'ambiance sent bon les années 60 , le zinc en Formica , la double porte d'entrée qui ferme mal , son châssis métallique , déformé , mainte fois peinturluré gémissant a chaque nouveau arrivant ..
Nous posons les enfants qui se mettent immédiatement leur tenue d'Indiana John's . 1er étape , la salle de restau et sa vingtaine de table dressées . Leur nappe descendante au raz du sol ont l'air d'etre tres attirantes !
Au fond de la salle , un immense ecran plat fait juron dans cette ambiance du passé . Tout a vecu ici . Carrelage damier noir et blanc , menu a 11 euros .
Sur une chaise paillée , un vieux tourne disque valise témoigne du caractère nostalgique du proprio ..
Nous nous rechauffons 5 mn le cul collé au radiateur et demandons une chambre pour nous reposer et changer les enfants dans l'intimité .
Le regard du taulier s'interroge ; " une chambre en mars ?? Bordel !? rien n'est deja pret !!" pense t'il surement ? " laquelle est la plus presentable ??? "

Il annonce la couleur : faut ressortir du restau pour acceder au chambre ? ça promet ...
Effectivement , l'hotel est situé a l'angle d'une rue ou notre chambre est situé .
murs Lambrissés à 1 metre en 1974 , vieille moquette grise , fauteuil Ikea et plafond large lame PVC . le cauchemar assuré des la première nuit !! de plus les radiateurs sont sur OFF . La douche est plus un amas de joint silicone vieillissant agrémenté d'un rideau inexistant et d'un paravant toilé en guise de porte . L'evier adjacent sent bon le "vieux fusil"
Les fenêtres en vieux bois simple vitrage ruissellent de condensation ..
2 lit jumeaux , couvre lit bordeaux .
Non nous ne dormirons pas ici ....non pitié , la neige s'était mieux

Le taulier rajoute :" je vais vous chercher un chauffage d'appoint" Nous ne le verrons jamais revenir .
J'enlève mes grolles avec difficulté . effet ventouse inside " SLOUUUURP! " Sous mes chaussettes moulés , les pieds du grand scthroumph : bleu flétri ... AAAAh que cela fait du bien l'air libre ... le pire sera de les remettre 30 mn plus tard .
Nous habillons les enfants et retournons illici dans la salle du restau où les commentaire de salon de coiffure fusent à tout va sur le comment du pourquoi qui'z'yzauraidu , yavaika , cépacommeça dd'mon temps . Bref les chutes de neige Exceptionnelles ( moi meme n'est jamais vu cela par chez moi et j'ai 43 piges ) sont un bon et unique sujet de conversation . L'ecran plat branché sur BFM TV pour leur rappeler toutes les 5Mn . Au cas ou . des fois que ..

Nous restons un peu a l'ecart de cela apres avoir "participé " a la lapidation du prefet local :mrgreen: un coup de pompe ou 2 ça fait du bien quand meme lorsque l'homme est a terre :ab ET ça fait plaisir de relancer le flipper , juste pour l'accent :ab

Cela n'empêche que tout le monde est bienveillant a notre egard et compatis ." Pôvv boutchoux ... Rôôô..

11H30 :Menu du jour
Friand jambon fromage
Omelette ou foi de veau ( riz /patte/haricot vert/ frite ) au choix
Compote

Un delice pour les affamés que nous sommes ( Guerric aspire 12 bornes de spagettis , Auxence decouvre et raffole des tomates agrémentant le friand ) mangent meme la nappe , un verre et la corbeille de pain . C'est fini , on ne les invite plus au restaurant ! trop frayeux !! :lol:

13H30 : La maire du village fait son apparition et demande au taulier si il peut prevoir a manger pour les refugiés de la salle des fetes ... Nous apprenons que , celle ci , prevenue hier vers 22H a mise a dispo la salle ainsi que des couchages . Decouvrant notre presence , elle s'etonne que nous n'en etions pas au courant . Elle nous invite a la suivre pour repasser une nuit sur les lieus .

-"Non" , lui dis je , on va reprendre la route .Nous n'en savions rien . Et de meme , je me vois mal me rendre en pleine nuit a travers la plaine avec mes momes , a pied ou en camion dans votre salle .
On doit se rendre a Paris . Il reste 1 km a peine a degager , nous attendrons
La dessus , 2 habitués me rétorquent que la route ers Amiens n'est toujours pas praticable ..
La meteo annonçant de forte gelée et pluie verglassante , il nous faut absolument repartir des que possible .
Nous retournons donc a la voiture apres avoir remercier chaleureusement l'ensemble de nos hotes .
Le village est deja pratiquement entierement deneigées :shock: Les services communaux et les particuliers ayant bien oeuvres toute la matinée ( du moins les axes principaux du village )

Nous replaçons Auxence et Guerric ( qui s'endorment de suite , repus ) et nous nous dirigeons vers Amiens .
Derrière le dernier rond point , La N25 ressemble toujours sa un champs de bataille . Les tractozaures et niveleuses sont au taquet mais semblent quand même désorganises . En fait bon nombre de véhicules gênent encore .
Nous restons donc en attente jusque 14H15 sur la N25 , deserte ( nous sommes les seuls en attente , moteur tournant) de tout mouvement .
les pompiers font des allers retour au village pour retrouver un maximum de proprio de véhicules abandonnés . C'est une fois de plus interminable . le temps semble tres long et nous écoutons la radio : l'a 1 est devenue un capharnaüm , une ecatombe pure et simple ( j'ai bien fait quand même de ne pas l'enquiller au depart de Nedon )
Vers 14h45 , ni pouvant plus Je tente quand meme un essai en slalomant a travers ce bordel .
Mais rien n'y fait , il reste des mur de neige et je renonce a nouveau avant de ma planter a nouveau dans la poudreuse . ce serai ballo d'etre a nouveau coiné alors que la chaleur et l'hospitalité se trouve a 100 metres derriere nous .
15 H : L'activité des engins semble se rapprocher de nous . Un 4X4 vient a notre rencontre et nous invites a suivre sa trace . Amiens est liberé mais , nous apprends t'il , l'echangeur Nord de l'A16 est blindé de camion et fermé . Il nous faudra donc traverser la ville pour rejoindre l'echangeur Ouest ou Est .
Trop heureux , on y go
Image
Nou franchissons donc enfin la zone de demarcation ! 1000 metres seulement avant de revoir le bitume !! cela semble surréaliste ! on y crois pas ..

Traversée de la ville :
Image

Image

Image

Image

Image

Pratiquement que des pietons , aucun tram ni bus . Un velib fou tente vainement de rouler sans se gauffrer ( mdr)
Nous arrivons donc vers 15H30 sans embuche devant l'entrée ouest de l'A16 ( en passant au dessu nous remarquons la file interminable de PL et son ruban salé , vierge de toute circulation : Nickel , on va debourrer le K24 ... :-D

Helas pas encore , l'entrée d'autoroute n'est pas ENCORE degagé . Le conducteur tracteur chargé de la tache nous informe devant notre consternation :shock: :
-" Vous savez , mi , ché pa min traval , chu sinssier , alors j'me debroul comme que j'peux ....! Plus loin , in n'a un aut' d'entrée , allez vire .."
Arrrg s'en est trop !! Nous nous rendons en petit convoi a l'entrée indiquée ( une dizaine de voiture ) mais rebroussons chemin car celle ci est impraticable ...
Nous revenons donc a l'entrée ouest une demi heure de plus , plus tard et enfin celle ci semble ouverte :
Nous nous y engouffrons :
Image

Image

ENFINNNNNN
Image

Ayé c'est partiiiiii
Image
Les enfants dormirons jusque Paris :shock:
La bretelle d'autoroute serre de stockage PL jusqu'au peage :
Image
Et encore bien apres !
Image
Mes stalagtites vont pouvoir se redresser :twisted: Image
mes essuies glaces en sucre !! Image

L'auroroute est un billard . je trace a 110 jusqu'au peage de Gisors , où les camions venant de Paris sont encore sagement , en attente gardé par la gendarmerie sur des kms... Image
Idem vers Paris , la meteo semble de nouveau se degrader ... Image

Info traffic me signalant l4A15 surchargé et embouteillé , je decide de prendre la N1 , fluide . mais ai je fais le bon choix ? elle semble se recouvrir d'une bonne pellicule de neige .
Image

Vers 17H , la N1 est recouverte de neige au niveau de Villers le bel .
Je remarque que je suis dans le departement des gros boulets :
y'an a toujours qui se sentent superieurs et commencent à doubler sur la voie de gauche entierement enneigée sans aucune trace . Flippant quand tu les voies arriver dans le retro ...

17H50 : Notre epopée fantastique s'acheve enfin . Le Tourer rentre sagement dans son box .
Les enfants se reveillent aussitot .
Direction l'appart pour un decrassage familial suivi d'un gros dodo vers 21H .
Demain , lever 4H au boulot

Bordel : on nous n'y reprendra plus !

_________________
POUR DURER , J ' ENDURE
DS 23 IE 1974: 117000 KMS
2CV6 SPECIAL 1984: on les compte plus
VOLVO 480 GT 1995:185000 KMS vendue
HONDA CIVIC 1.5VTEC 1996: 333333 KM
VOLVO XC90 V8 2005:170000 kms


          Haut  
 
 Sujet du message: Re: Gaf' aux avalanches !
MessagePosté: Lun 17 Fév 2014, 19:56
  

Avatar de l’utilisateur
Secrétaire du Club IDéaleDS Hauts de France

Inscription: Dim 6 Mai 2007, 15:23
Messages: 733
Localisation: Hem (59510)
membre: n° 04-0059
du Club: IDéale DS Hauts de France
Bonjour à toutes et à tous,


BRAVO Mathieu pour ce "petit" post sur le forum, tout y est le récit les images...

Tu viens peut être pas souvent, sur le forum, mais la on va s'en souvenir.

Bisous à vous quatre.


Laurent.


          Haut  
 
 Sujet du message: Re: Gaf' aux avalanches !
MessagePosté: Lun 17 Fév 2014, 22:22
  

Avatar de l’utilisateur
Membre du Club IDéaleDS Hauts de France

Inscription: Mer 20 Juin 2007, 21:22
Messages: 480
Localisation: Nedon (62550)/Aubervilliers
membre: n° 04-0181
du Club: IDéale DS Hauts de France
Merci Laurent

T'inquietes , je vais etre la beaucoup plus souvent maintenant ; J'en ai a raconté :wink:

_________________
POUR DURER , J ' ENDURE
DS 23 IE 1974: 117000 KMS
2CV6 SPECIAL 1984: on les compte plus
VOLVO 480 GT 1995:185000 KMS vendue
HONDA CIVIC 1.5VTEC 1996: 333333 KM
VOLVO XC90 V8 2005:170000 kms


          Haut  
 
 Sujet du message: Re: Gaf' aux avalanches !
MessagePosté: Lun 24 Fév 2014, 03:46
  

Avatar de l’utilisateur
Président du Club IDéaleDS Hauts de France

Inscription: Ven 8 Déc 2006, 10:56
Messages: 1078
Localisation: Courcelles le Comte (62121)
membre: n° 04-0030
du Club: IDéale DS Hauts de France
Bonjour,

Et bravo pour ce reportage super...

Ca sent le vécu, de l'intérieur !

Merci de partager cela avec nous ...

:wink: Michel

_________________
Image
J'ai aimé l'ID, d'abord...maintenant je conserve les DS... et j'en suis fou, mais complètement... !, c'est grave"!

"Fonero Image FON_GMLID"


          Haut  
 
 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Afficher les messages précédents:  Trier par  
Aller à:  

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers


cron
Propulsé par phpBB et MuL pour ideale-ds.eu depuis le 16 octobre 2006 (10/2008) © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group